Navigation

Accueil
Articles
Archives
Banquets
Radicalisme
Bulletin d'adhésion

Lettre d'informations du Cercle

Je souhaite recevoir
la Lettre d'informations du
Cercle MENDÈS FRANCE


Je ne souhaite plus recevoir
la Lettre d'informations du
Cercle MENDÈS FRANCE


Pour vous abonner ou désabonner, cliquer sur le lien de votre choix et envoyer votre message sans texte.

Sujets des Articles

Recherche

 Politique nationale : Etats généraux pour sauver les services publics de proximité
        Posted by benoit on 24/7/2003 19:48:24 (741 reads)
ÉTATS GÉNÉRAUX pour SAUVER LES SERVICES PUBLICS DE PROXIMITÉ

Gérard Delfau dénonce les conclusions partiales du rapport Douste-Blazy sur l’avenir des entreprises publiques. Il déplore que les parlementaires de la majorité ayant participé à ce groupe de travail ne mettent pas autant de zèle à dénoncer les dérives de certaines entreprises privées quant au contrôle de leurs comptes, de leur gestion des ressources humaines, par exemple, ou encore de leurs délocalisations.

Il regrette que soient passées sous silence le gâchis économique, le coût financier et, surtout, la dégradation du service pour l’usager qu’a entraînés, par exemple, la privatisation de l’électricité en Californie et en Grande-Bretagne. A l’inverse, il se réjouit de voir, une fois de plus, EDF relever magnifiquement le défi de la tornade dans le sud-ouest de la France.

Aujourd’hui, avec ce rapport des députés UMP, le désengagement de l’Etat est revendiqué ; il est massif, organisé, rapide. En une législature, il ne resterait rien du maillage des services publics. Et la France serait, comme la Grande-Bretagne, une terre d’inégalités et de contre performance, en matière d’équipements, de réseaux et de qualité du service. La privatisation des entreprises publiques signifie que les investissements seront sacrifiés et que les services de qualité seront réservés à certaines portions du territoire et à certaines fractions de la population. Le pacte républicain, conclu à la Libération, sera rompu.

Il est d’autant plus urgent de réagir que, sous prétexte de décentralisation, l’Etat se défausse sur les collectivités locales sans prendre les mesures de péréquation financière nécessaires pour qu’elles assument les nouvelles missions qui leur seront confiées. L’impôt local flambe et les élus sont montrés du doigt.

Usagers, personnels, élus locaux, il est temps de résister collectivement et de poser dans toute son ampleur la question des services publics de proximité et de qualité pour bâtir, ensemble, à travers des Etats généraux, le service public modernisé de demain. Je vous donne d’ores et déjà rendez-vous le 8 octobre au Sénat, salle Monnerville, pour notre première réunion.

Paris, le 16 juillet 2003


Gérard Delfau est sénateur, vice-président du Parti Radical de Gauche et président de PSP- Promouvoir les Services Publics.

Contacter Florence Fayeau 01 42 34 30 73
g.delfau@senat.fr

 
 Liens relatifs
· Lire plus dans le sujet Politique nationale
· Article par benoit


Article le plus lu dans le sujet Politique nationale
Laïcité: position du Parti Radical de Gauche

Dernier article dans le sujet Politique nationale
Laïcité: position du Parti Radical de Gauche
Format imprimable  Envoyer cet article à un ami

Site réalisé sur XOOPS 1.0 RC 3.0.4 © 2002